Près d’1/3 des conducteurs a déjà lutté contre le sommeil au volant (32%)

A l’occasion de la seconde édition des «Journées de la sécurité routière au travail» qui se sont déroulées du 14 au 18 mai, l’association Prévention Routière et l’ASFA* ont dévoilé les résultats de leur baromètre sur l’évolution des comportements des automobilistes lors de déplacements professionnels ainsi que sur les trajets domicile-travail**.

La somnolence – état intermédiaire entre la veille et le sommeil qui se manifeste par une forte envie de dormir – est un risque fréquent au volant. Les plus concernés, révèle cette enquête, sont les conducteurs en déplacement professionnel longue distance. 62% disent avoir déjà conduit en luttant contre le sommeil. Lors de trajets domicile-travail, le pourcentage de conducteurs confrontés à ce risque est en hausse (42%).

 

Alliance Apnées du Sommeil : Ce baromètre souligne l’importance du risque de somnolence au volant, à l’origine de 6 à 30% des accidents de la route en France. L’apnée du sommeil, si elle n’est pas traitée, peut accroitre ce risque !

Conduire un véhicule est une activité exigeante en matière de sécurité, pour soi et pour les autres. C’est pourquoi, tout conducteur doit s’assurer d’être juridiquement et physiquement apte à conduire.

En cas d’apnées du sommeil, une prise en charge adaptée diminue significativement le risque d’accidents. Assurez-vous régulièrement auprès de votre médecin que votre apnée du sommeil est sous contrôle, que vous suivez un traitement adéquat qui améliore votre somnolence.

 

* Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes et d’ouvrages à péage (AFSA)

**Communiqué de presse : ICI

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié