Mon tour de France de pro en 2017

Chantal, notre passionnée de voyages, remonte en selle !

Vous souvenez-vous de Chantal, notre passionnée de voyages (1) ? Elle repart cette année pour relever un nouveau défi : faire le tour de France à vélo ! A travers ses expériences elle veut montrer « qu’une vie de nomade avec une machine à pression positive continue est possible ! ».  C’est avec plaisir que nous la suivrons. A la veille de son départ, elle partage son témoignage.

 

               J’habite au bord de la Vélodyssée, une piste cyclable qui va de Roscoff à Hendaye, et j’héberge en toutes saisons des « pédaleurs » de toutes nationalités. Après une journée intense de vélo, ils sont tous avides de calories et de sommeil confortable, mais surtout d’échanges avec d’autres cyclistes. Et de quoi parlons-nous, passionnément, jusqu’au bout de la nuit ? De voyages et de vélo, bien sûr.

Ce jeune Warmshower[2] ne s’est pas douté à quel point il était en train de changer ma vie, en cette soirée de 2015 ! Il me parlait avec enthousiasme d’un tour de France qu’il venait de faire sous l’égide de l’US Métro, une association sportive de la région parisienne.

Résumé de l’affaire : 4800 km autour de la France sur un parcours imposé, 51 cols, des Vosges aux Pyrénées en passant par les Alpes, un carnet de route à faire tamponner à chaque étape, le tout en 30 ou 60 jours au choix, seul ou en groupe. Et qu’est-ce qu’on gagne ? Juste une médaille, mais aussi la fierté de s’être dépassé, l’admiration de ses proches et une forme physique éblouissante.

A la minute même, j’ai su que je le ferais aussi. Le concept de cette course amateur sur une durée adaptée à des capacités physiques différentes me convient parfaitement. Et puis, j’ai de l’expérience, tout de même, avec mes deux voyages au long cours en 2013 et 2015, non ?

4800 km en 60 jours représentent une moyenne de 80 km par jour. En partant de Léon dans les Landes, dans le sens des aiguilles d’une montre, le parcours est plutôt plat jusqu’au Nord, et va vers l’Est en prenant du relief, ce qui laisse le temps de s’entraîner pour les régions montagneuses de l’Est et du Sud.

La principale difficulté de ce timing serré est qu’il ne laisse aucune place à l’improvisation ni à un imprévu de santé ou de matériel. Il faudra donc essayer de prendre un maximum d’avance dans la première partie du parcours afin d’avoir une marge pour la suite.

Il était urgent de me procurer un vélo et des bagages plus légers et plus adaptés au relief. Aussitôt dit, aussitôt fait. L’épineuse question du financement de l’hébergement en hôtellerie a été résolue gracieusement par RESMED et Alliance Apnées du Sommeil. RESMED me fournit aussi un nouveau modèle de PPC de voyage d’une légèreté inouïe, sur le point d’être mis sur le marché.

Photo : En haut : ma PPC RESMED au quotidien (2 kg avec sacoche) / En bas : la dernière PPC RESMED de voyage (750g avec sac)

Photo : Un vélo et des bagages minimalistes dans l’esprit « Bikepacking »

En effet, comment imaginer réussir une telle performance sans PPC ? Ce fil à la patte est un véritable cordon ombilical de santé au quotidien. On s’endort paisiblement d’un sommeil réparateur et on se réveille plein d’énergie, prêt à dévorer les kilomètres. D’ailleurs, au bout de quelques semaines à la dure, on découvre avec stupéfaction qu’à force de se muscler et de perdre du poids, on n’en aurait presque plus besoin !

Le mental est prêt, le physique suivra. Pour fêter dignement mon prochain départ le 1er juillet, j’ai invité tous mes amis de Léon et mes sponsors de Lyon à partager un café/croissants dès l’aube à la boulangerie, avant de m’élancer à l’assaut des routes.

Vive la France ! Vive le vélo ! Vive la France à vélo !

Suivez-moi (commentaires bienvenus !) sur https://untourdefrancedepro.blogspot.fr. Sauf cas de force majeure, je posterai un article par jour.

[1] 4000 km à vélo vers la mer Noire… avec ma machine à PPC ! Lire le témoignage : ici

[2] Réseau d’hébergement entre voyageurs (littéralement : « douche chaude »).

 

L’activité physique fait partie du traitement de l’apnée du sommeil !

Sans pour autant vous lancer dans un Tour de France à vélo (!),

pratiquez une activité physique à votre rythme et dans laquelle vous trouverez du plaisir !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié