Apnée du sommeil : vous sentez-vous toujours fatigué ?

Alliance Apnées du Sommeil contribue à la recherche pour une amélioration permanente de la qualité et de l’efficacité du traitement de l’apnée du sommeil.

Dans cette nouvelle enquête nous nous intéressons à la somnolence persistante chez les patients bénéficiant d’un traitement. Lorsqu’elle n’est pas soignée, la somnolence peut devenir un réel handicap, voire une souffrance au quotidien.

A ce jour, il existe très peu d’informations sur ce sujet. Vos réponses permettront de mettre en lumière cette problématique, de mieux cerner vos ressentis et vécus et ainsi de faire progresser la connaissance. Les résultats pourront faire l’objet d’une communication scientifique et seront partagés sur www.allianceapnees.org.

Ce questionnaire est bien entendu totalement anonyme et ne vous prendra que quelques minutes. Nous clôturerons l’enquête le 16 février 2020 à minuit.

Merci pour votre mobilisation ! Parlez-en autour de vous !

One thought on “Apnée du sommeil : vous sentez-vous toujours fatigué ?”

  1. Bonjour,
    Votre site est une bouffée d’oxygène pour nous ! Mille mercis.
    Mon fils a été diagnostiqué pour des apnées du sommeil modéré en décembre, et il est appareillé depuis maintenant presque 3 semaines la nuit.
    Le masque, qui ne couvre que son nez, ne convient pas totalement. Notre fils a une mâchoire très petite et une langue assez volumineuse qui ferait obstruction. Comme il dort très souvent la bouche ouverte, la langue fait donc toujours obstruction.
    L’orthodontiste nous a dit que le passage à un masque complet (nez-bouche) allait renfoncer le
    Problème de la mâchoire inférieure qui est déjà trop en recul. Nous sommes donc coincés. Elle nous a proposé d’élargir la mâchoire supérieure, mais En sachant que ce ne serait pas un grand changement car peu de place, sans pouvoir nous assurer que cela réglerait le problème.
    Si nous notons tout de même une amélioration (il faisait des crises d’angoisse quotidiennes depuis plusieurs semaines, il en fait beaucoup moins maintenant), sa scolarité reste compliquée pour le moment, il a encore beaucoup de mal à se concentrer et doit encore quitter certains cours quand une angoisse arrive.
    Si vous pouvez m’aider en me donnant des adresses d’associations ou encore d’ateliers d’éducation thérapeutique, nous serions ravis.
    La lecture des témoignages d’enfants ayant vécu la même chose que lui ont beaucoup aidé notre fils.
    Merci beaucoup pour ce que vous faites.
    Murielle Jeannot

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié