L'apnée du sommeil, de quoi s'agit-il ?

L'apnée du sommeil, de quoi s'agit-il ?

L'apnée du sommeil ou plus précisément le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une maladie chronique fréquente qui touche environ 5% des personnes en France.Elle se caractérise par des pauses respiratoires ou une respiration superficielle (on retient son souffle de manière inconsciente et involontaire) pendant le sommeil.La qualité du sommeil est ainsi mauvaise, le sommeil n'est pas "réparateur", on se réveille fatigué le matin et la somnolence est fréquente dans la journée.Le syndrome d'apnées du sommeil se définit scientifiquement par un arrêt de la respiration au cours du sommeil d'au moins 10 secondes, répété au moins 5 fois par heure.On observe un relâchement des muscles du pharynx et le blocage total ou partiel de la trachée provoquant des interrruptions (apnées) ou des réductions (hypopnées) de la respiration, souvent liées à des ronflements. L’oxygène contenu dans l’air inspiré ne peut alors pas rejoindre les poumons. Le sang est donc moins oxygéné. L’effet cumulatif de ces épisodes d’arrêts respiratoires entraine une mauvaise oxygénation du cerveau.Le cerveau va réagir et réveiller la personne afin qu’elle puisse reprendre sa respiration. On parle de « micro-éveils », ce sont des éveils de courte durée qui contribuent à la fatigue du patient.

Qui est concerné ?

Qui est concerné ?

L'apnée du sommeil ou plus précisément le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une maladie chronique très fréquente qui touche 3 millions de personnes en France : hommes, femmes, enfants, seniors, jeunes : toutes les tranches d'âges sont concernées. Il est important de noter que parmi les personnes souffrant d'apnées du sommeil, une très forte proportion ne sait pas qu'elle est porteuse de cette affection : 8 personnes apnéiques sur 10 ne sont pas diagnostiquées. L’apnée du sommeil touche également les enfants. Chez l’enfant l'apnée du sommeil est souvent associée à des maladies telles que des malformations ou des obstructions ORL, ainsi qu’à l’obésité. En perturbant la qualité du sommeil, l'apnée du sommeil entraîne, à un âge crucial de la vie, une altération du développement de l'enfant. Une prise en charge ORL, orthodontique et/ou maxillo-faciale précoce permet une correction de ses symptômes dans la grande majorité des cas. Le dépistage de l'apnée du sommeil est impératif chez les enfants à risque, et notamment chez les enfants de parents apnéiques, du fait du caractère héréditaire de cette maladie.

Comment fait-on le diagnostic ?

Comment fait-on le diagnostic ?

Sentiment de fatigue au réveil, difficultés de concentration, irritabilité, somnolence dans la journée, augmentation de la somnolence au volant sont autant de signes qui doivent faire penser au syndrome d’apnées du sommeil. En outre le taux d’accidents de voiture est 7 fois plus élevé chez les personnes présentant un syndrome d'apnées du sommeil que les autres. L’hypersomnolence est responsable de 10 % des accidents de la route. Si votre médecin suspecte que vous souffrez d'apnées du sommeil, il vous orientera vers un spécialiste pour effectuer un enregistrement de votre sommeil afin de confirmer le diagnostic.

En quoi consiste le traitement ?

En quoi consiste le traitement ?

La HAS (Haute Autorité de Santé) a publié en septembre 2014 des nouvelles recommandations pour la prise en charge des apnées du sommeil de l'adulte. Une fois l'apnée du sommeil  diagnostiquée, votre médecin sera à même de vous prescrire le traitement le plus adapté.Le choix du traitement dépend des symptômes et de la sévérité de la maladie. Pour mesurer la sévérité de la maladie, on calcule l'indice d'apnées/hypopnées (IAH), c'est à dire le nombre d'évènements respiratoires (arrêts complets de la respiration ou baisses de 50% du débit respiratoire) sur 1 heure. Seul votre médecin peut calculer cet indice après un enregistrement de votre sommeil. Il est important de vous traiter si cet indice dépasse 15 et que vous souffrez d'au moins 3 des signes suivants :

  • envie de dormir dans la journée (somnolence diurne)
  • ronflements importants toutes les nuits
  • sensations d'étouffement ou de suffocation pendant le sommeil
  • fatigue dans la journée
  • besoin d'uriner très fréquemment pendant la nuit ( nycturie )
  • maux de tête le matin

Le traitement s'effectue grâce à un dispositif médical, soit une orthèse que l'on place dans la bouche (OAM), soit un appareil à pression positive continue (PPC). Le choix du dispositif dépend de la sévérité des symptômes, mesuré par l'indice d'apnées-hypopnées (IAH). L'orthèse d'avancée mandibulaire (OAM) est un dispositif dentaire réalisé sur mesure. Il permet de maintenir la mâchoire inférieure en position avancée pendant le sommeil, libérant ainsi le passage de l'air au niveau du pharynx. L'OAM est recommandée par la HAS en première intention lorsque l'IAH est compris entre 15 et 30 et en l'absence de maladie cardiovasculaire grave associée. La prescription de cette orthèse suppose la collaboration entre un spécialiste du sommeil (diagnoctic, traitement, suivi) et un praticien ayant des connaissances à la fois sur le sommeil et sur l'appareil manducateur (examen dentaire, prise d'empreintes, ajustements et réglages). La pression positive continue (PPC) est le dispositif de référence pour le traitement des apnées obstructives du sommeil modérées à sévères. Selon la HAS, la PPC est recommandée en première intention lorsque l'IAH est supérieur à 30, et lorsque l'IAH est compris entre 15 et 30, en présence d'un sommeil de mauvaise qualité ou d'une maladie cardiovasculaire grave associée. Il s’agit d’un dispositif de ventilation nasale qui permet aux voies aériennes de rester dégagées pendant le sommeil. La mise à disposition de ce dispositif est réalisée par un prestataire de service au domicile du patient. On estime que près de 530 000 patients ont bénéficié d’une PPC en 2013 en France en environ 600 000 en 2014. Dans tous les cas, et quelle que soit la gravité de votre maladie, il est important d'adopter également des mesures hygiéno-diététiques : arrêt du tabac, limitation de la consommation d'alcool - surtout le soir-, perte de poids.

Liens avec les autres maladies

Il est désormais scientifiquement établi que le syndrome d'apnées du sommeil (SAS) est un facteur de risque dans le développement de maladies cardio-vasculaires. Ceci explique pourquoi les cardiologues ont parmi leurs patients un grand nombre de personnes apnéiques. L'apnée du sommeil non traitée peut :

  • Augmenter le risque d'hypertension artérielle, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, l'obésité, et le diabète
  • Augmenter le risque de, ou aggraver, l'insuffisance cardiaque
  • Provoquer  des arythmies (battements de cœur irréguliers)
  • Provoquer une dépression
  • Augmenter le risque d'avoir un accident du travail  ou un accident de la route
  • Provoquer une dépression

Les enfants aussi !

Les enfants aussi !

La fréquence de l'apnée du sommeil est estimée de 1 à 4 % chez l'enfant. Elle est plus fréquente entre 3 et 6 ans en raison de l'augmentation du volume des amygdales et des végétations, due aux surinfections ORL habituelles à cet âge. 

Quelles en sont les causes ?

Elles peuvent être multiples. Les plus fréquentes sont une augmentation du volume des amygdales et/ou des végétations.

Comment reconnaît-on une apnée ?

On peut reconnaître une apnée à partir de plusieurs signes nocturnes, mais aussi diurnes (pendant la journée).

Les signes nocturnes sont des ronflements très bruyants, audibles en dehors de la pièce où l'enfant dort, y compris avec la porte fermée et/ou une respiration laborieuse ou des efforts respiratoires pendant le sommeil.

L'arrêt du ronflement marque un obstacle bloquant le passage de l'air (apnée) et la reprise du ronflement signale la fin de l'apnée. Les réveils sont fréquents, l'enfant est souvent en sueur, il prend une position anormale pendant le sommeil cherchant à élargir le passage de l'air au niveau des voies aériennes. Il peut arriver que l'enfant fasse pipi au lit de façon inconsciente et involontaire.

Les signes diurnes sont une respiration principalement par la bouche, qui peut empêcher le développement harmonieux des os de la face, mais aussi une somnolence, des maux de tête le matin, des troubles du comportement, voire des difficultés scolaires liées à un manque d'attention.

Une déformation du thorax et souvent un retard du développement (poids et taille) peuvent être également constatés. 

Certaines infections répétées des voies aériennes supérieures augmentent les symptômes.

Comment peut-on confirmer le diagnostic ?

Le diagnostic est d'abord évoqué par l'interrogatoire et par un examen clinique de l'enfant. 

La polysomnographie en laboratoire (avec une nuit passée à l’hôpital ou en clinique) est l’examen de référence, au cours de laquelle sont enregistrés simultanément les variables permettant de définir le sommeil (électroencéphalogamme, électro-oculogramme, électromyogramme mentonnier) et la respiration (flux naso buccal, mouvements thoraciques et abdominaux, oxymétrie, position corporelle, électrocardiogramme, mouvements des jambes).

La polygraphie ventilatoire est un examen simplifié où seuls les paramètres cardio respiratoires sont enregistrés : flux naso buccal, mouvements thoraciques et abdominaux, oxymétrie, position corporelle, électrocardiogramme. Cette simplification permet une réalisation à domicile. Ceci permet de diminuer l’effet « première nuit » (le sommeil à l’hôpital risque d’être perturbé) mais la réalisation à domicile a comme inconvénient un taux d’échec plus important en raison de l’absence de surveillance de l’enregistrement par des personnes qualifiées.

Quelles sont les conséquences de l'apnée du sommeil ?

L'apnée obstructive du sommeil a des conséquences sur le développement physique et psychomoteur de l'enfant et peut entraîner des complications cardiovasculaires.

Quel sera le traitement pour mon enfant ?

Le traitement consiste d'abord à supprimer l'obstacle au passage de l'air.

- Dans la majorité des cas, il s'agit simplement du retrait des amygdales et des végétations. Les résultats sont souvent spectaculaires, avec disparition des symptômes et reprise du développement normal de l'enfant.

- La prise en charge d'une éventuelle surcharge pondérale. En effet, le risque d'apnée du sommeil et d'hypertension artérielle est proportionnel à l'augmentation de l'indice de masse corporelle (IMC).

- Chez certains enfants, qui respirent exclusivement par la bouche, un traitement orthodontique peut être nécessaire. Une orthèse d'avancée mandibulaire (OAM) peut avoir une bonne efficacité.

- La ventilation par pression positive (PPC). Ce traitement est principalement proposé aux enfants atteints d'affections neurologiques, à ceux ayant des malformations maxillo-faciales, ou encore aux enfants qui continuent à présenter des signes d'apnée de sommeil après traitement chirurgical, en particulier chez l'enfant obèse.

Suis-je à risque ?

Afin de pouvoir évaluer chez vous une éventuelle somnolence dans la journée, vous pouvez répondre aux questions de l'échelle de somnolence d'Epworth.

Voici quelques situations relativement usuelles, où nous vous demandons d’évaluer le risque de vous assoupir. 

Aussi, si vous n’avez pas été récemment dans l’une de ces situations, essayez d’imaginer comment cette situation pourrait vous affecter.

Pour répondre, utilisez l’échelle suivante en choisissant le chiffre le plus approprié pour chaque situation :

0 = aucun risque de somnoler ou de m’endormir
1 = faible risque
2 = risque moyen
3 = fort risque

Le total est noté sur 24 :

  • score de 0 à 6 : Bon sommeil ;
  • score de 7 à 8 : Moyenne ;
  • score > 9 : Risque de somnolence pathologique. Il est recommandé de consulter un médecin pour déterminer si vous souffrez d'un trouble du sommeil.

Témoignages

Témoignages

Témoignage de Nina, 30 ans :

« Après d'innombrables visites chez des médecins généralistes et spécialistes depuis mon enfance, je me sens face à un mur. Je suis jeune, mes analyses de sang sont toujours correctes, ma tension également. Et pourtant, j'ai l'impression d'être vieille avant l'heure, qu’un rien ne m'épuise, comme monter des escaliers par exemple.  
J'ai parfois l'impression que mon cœur s'emballe. J'ai toujours été malade depuis petite (asthme, allergies...) et je me sens faible 90 % du temps. Mais ces allergies ont largement été banalisées au fil du temps. Ainsi, je comprends qu'elles ont pu affaiblir mon système immunitaire, mais je ne les regarde pas comme une "maladie" qui aurait pu avoir des effets importants à long terme. Personne, même pas moi, ne comprend ce qui "cloche" à ce point.
 
Jusqu'au jour où un médecin regarde ma mâchoire et m'explique que sa position en arrière (due à mes allergies et le fait de respirer systématiquement par la bouche) peut être responsable de ma fatigue, et même de mes ressentis au niveau du cœur. Il m'écoute et me croit quand je lui dis que je ressens une fatigue qui me semble anormale.
 
Après un test de sommeil, on me prescrit une machine pour dormir ainsi qu'une orthèse pour dégager les voies respiratoires en avançant ma mâchoire. Au réveil, je me sens enfin comme quelqu'un de "normal". La nuit, je me demande même parfois comment je vais faire pour me rendormir, tellement je me sens en forme. Le matin, je me lève dès que mon réveil sonne. Avant, je pouvais rester 1h30 dans mon lit avant de pouvoir me lever et mes besoins de sieste chaque après-midi étaient très handicapants, surtout au travail, tout comme ma somnolence au volant. S'en suit une longue mais bénéfique période d'orthodontie et une opération des mâchoires prévue pour bientôt, et qui, j'en suis sûre, va changer ma vie.
 
Mon diagnostic aura été long à établir, mais il n'est jamais trop tard pour profiter de la vie, et c'est une chance d'avoir pu comprendre et améliorer ce qui jusqu'alors gâchait ma vie, mes problèmes de sommeil. »

 

Témoignage de Jean-Luc, 57 ans :

« Bonjour!

Je m'exprime et témoigne par ce présent texte pour vous indiquer en tant que témoin primordial d'un danger quasiment méconnu:  l'apnée du sommeil et l'usage des produits censés atténuer les ronflements! En effet celui que j'ai utilisé à failli me faire mourrir étouffé; son principe actif est de " fluidifier" ou "huiler" le palais, la langue et la gorge.
Le troisième jour ou plutôt nuit je me suis "réveillé" car j'étais en train de m'étouffer avec ma langue! Je ne vous dis pas le stress que vous éprouvez quand vous n'avez quasiment pas d'air dans les poumons et que vous devez "recracher" votre langue !!!

Bien sûr il est écrit sur le produit que l'on ne doit pas s'en servir en cas d'apnée du sommeil (ils sont malins les bougres). Ce produit est l'arbre qui cache la forêt! 

Il est donc INDISPENSABLE de consulter avant d'utiliser ces produits que je qualifierais de MASQUANT LE PROBLEME, ils sont : potentiellement DANGEREUX ! »

 

Témoignage de Marylin, 42 ans :

« Je suis mariée avec un gros ronfleur. Depuis le début de notre histoire, ce "petit" problème a entrainé de nombreuses disputes au point que j'étais à bout. Après une forte dispute l'année dernière il est allé voir un spécialiste.  Ca faisait 7 mois que nous faisons chambre à part, il ronflait tellement fort que je me réveillais plusieurs fois par nuit. J'étais fatiguée, stressée, crises d'angoisse, insomnie... 

Le médecin lui a precrit une machine avec une masque pour la nuit qui lui envoie de l'air. Magique ! j'ai pu réintégrer la chambre et dormir à nouveau. Et mon mari lui est moins fatigué le matin que lorsqu'il dormait seul en ronflant ! »

Qui sommes-nous ?

Edito

Alliance Apnées du Sommeil – Asthme et Allergies est né en 2014 d’un constat simple : l’apnée du sommeil est une affection qui touche près de 3 millions de personnes en France, les moins jeunes comme les jeunes et pourtant, 8 personnes apnéiques sur 10 ne savent pas qu’elles sont atteintes par cette maladie. Par ailleurs, chez un grand nombre de personnes souffrant d’apnée du sommeil l’on peut retrouver un lien avec la maladie asthmatique et/ou l’allergie. Il est en effet démontré qu’il existe des éléments communs favorisant ces maladies.

S’appuyant ainsi sur l’expertise de l’Association Asthme & Allergies qui accompagne les malades depuis sa création il y a plus de 22 ans,  Alliance Apnées du Sommeil se fixe comme missions principales :

  • de promouvoir l’information sur l’apnée du sommeil,
  • de favoriser la prise de conscience de cette maladies auprès des malades, des professionnels de santé mais également des médias et des pouvoirs publics,
  • de contribuer à l’augmentation du dépistage de la maladie, à l’efficacité du traitement et l’éducation thérapeutique des personnes atteintes.

 Alliance Apnées du Sommeil a pour volonté de s’engager toujours plus en avant dans l’amélioration de la prise en charge des maladies chroniques.

Alliance Apnées du Sommeil s’appuiera dans son action sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication qui permettent ainsi aux malades, où qu’ils soient, de s’informer et dialoguer aussi souvent que possible avec les professionnels de la prise en charge du syndrome d’apnée du sommeil.

Alliance Apnées du Sommeil est un fonds de dotation. Il s’adresse à tous : particuliers, entreprises ou associations qui peuvent réaliser un don lequel, conformément aux règles du code général des impôts procure un avantage fiscal à son donateur ( articles 200 et 238 bis du CGI).

Nous savons qu’une amélioration de la prise en charge des personnes apnéiques sera bénéfique en terme de santé publique. 

#Bienvenue à #allianceapnees  !

Docteur Marc Sapène                                                                                                                                                                                            Président Alliance Apnées du Sommeil                                                                                                                                                                  Président Association Asthme & Alllergies

*** 

Alliance Apnées du Sommeil : un fonds de dotation

Alliance Apnées du Sommeil est un fonds de dotation dont la mission s’inscrit dans une mission d’intérêt général telle que définie dans la Loi sur la modernisation de l’économie n°2008-776 du 4 aout 2008

Alliance Apnées du Sommeil et l'Association Asthme & Allergies

Alliance Apnées est née de la volonté des membres du conseil d’administration de l’Association Asthme & Allergies de voir cette dernière complétée et élargie à une problématique majeure de santé publique qu’est la prise en charge du syndrome d’apnées du sommeil.

L’asthme, l’allergie et l’apnée du sommeil concernent un très grand nombre de patients. Un lien de causalité entre ces trois pathologies peut de façon fréquente être retrouvé. Il existe également des déterminants communs favorisant ces pathologies qui justifient la mise en place d’actions communes de dépistage et de prévention.

Gouvernance - Le Conseil d'Administration

Le Fonds de dotation est administré par un Conseil d’Administration.

Les fonctions des membres sont exercées à titre gratuit.

Partenaires

    

FAQ

Questions les plus fréquentes

 

 

1/ Quels sont les risques si je ne me traite pas ?

Le fait de décider de ne pas vous traiter si vous présentez un syndrome d’apnées du sommeil vous expose à des risques non négligeables dont le plus important est certainement le risque cardio-vasculaire (infarctus, accident vasculaire cérébral, troubles du rythme). Mais il ne faut pas oublier le risque d’aggravation d’une insuffisance respiratoire grave. Une absence de prise en charge peut également avoir des conséquences sur les reins, les yeux, l’état général et la croissance chez l’enfant. Enfin, on ne peut pas sous-estimer l’impact sur la vie sexuelle avec la baisse importante de la libido (ce qui peut être corrigé par le traitement).

Inutile cependant de vous inquiéter car maintenant le traitement de l’apnée du sommeil est bien établi. Avoir recours à un traitement par PPC permet de se protéger efficacement contre les risques encourus par une absence de prise en charge. De plus, les progrès réalisés sur les machines et les masques peuvent vous permettre de très bien supporter ce traitement. 

 

2/ A quelle fréquence dois-je consulter mon médecin du sommeil ?

La première visite chez votre médecin se fait en règle entre le 1er mois et le 5ème mois après l'installation de votre machine (PPC). Ensuite, il s'agit d'un simple suivi annuel (sauf s'il se produit un évènement particulier comme une maladie). Vous devez vous rendre une fois par an chez votre médecin, d'une part, pour faire le renouvellement d'autorisation d'utilisation de votre machine auprès de la sécurité sociale, et, d'autre part, pour assurer un suivi médical. Le médecin aura reçu du prestataire le relevé d'utilisation de votre machine.

 

3/ Est-ce que je vais devoir utiliser mon appareil toute la vie ?

La réponse est oui et non

OUI : En effet, s'il n'y a aucun événement particulier dans votre vie (autres maladies, perte de poids importante...), il n'y aucune raison que votre apnée du sommeil disparaisse. L'utilisation de la machine (PPC) corrige vos ronflements et vos apnées mais dès que vous la retirez, ronflements et apnées reviennent.

NON : Il n'est pas pour autant certain qu'à 90 ans vous ayez encore besoin de l'appareil, quoique... Par ailleurs, les progrès médicaux sont tels qu'il n'est pas impossible de prédire de nouvelles avancées thérapeutiques dans 20 ans. Mais malgré tout, les différents essais scientifiques montrent que la PPC reste aujourd'hui le traitement le plus efficace.

 

4/ Si je perds du poids, vais-je pouvoir me passer de la machine ?

La réponse est oui et non

OUI : Dans certains cas (surtout les cas d'obésité sévère), une perte de poids importante permet de revenir quasiment au poids idéal et par là-même de faire disparaître votre apnée du sommeil. Mais dans ce cas, le poids est quasiment l'unique cause de votre apnée du sommeil.

NON : Car les causes de l'apnée du sommeil sont multiples : si le surpoids en est la cause principale, l'âge, le sexe, la forme du visage et du cou et les autres maladies associées (asthme, diabète...) sont aussi importantes. La perte de poids permet de diminuer le nombre d'arrêts respiratoires dans la nuit mais rarement de les faire disparaître totalement. En revanche, cette perte de poids est bien évidemment essentielle pour le reste de la santé.

Dans tous les cas, en cas de perte de poids significative et stable, un enregistrement du sommeil doit être effectué afin de savoir, en cas de doute, si oui ou non votre apnée du sommeil persiste.

 

5/ Il y a-t-il un risque d'allergie avec les masques ?

Oui, ce risque existe, mais il est très rare. Il y a différents masques avec différentes matières (silicone, caoutchouc, latex, gel...). L'allergie au latex est la plus fréquente. Si vous savez que vous êtes allergique à une de ces matières, parlez-en avec le prestataire de service pour qu'il en tienne compte lorsqu'il viendra installer votre machine. Si vous faites une réaction allergique suite à l'utilisation de votre masque, pas de panique ! Dans un tel cas, vous devez contacter le prestataire de votre machine pour qu'il change votre masque afin qu'il ne provoque plus de réaction allergique.

 

6/ Depuis quelques temps je me réveille la nuit car j'ai la gorge sèche. Est-ce normal ?

Si vous avez la gorge sèche suite à l'utilisation de la machine (PPC), il faut demander au prestataire de service d'installer dessus un humidificateur qui vous enlèvera cette sensation. Celui-ci se règle en fonction des saisons, de la météo ou encore de la température de votre chambre. Sur certaines machines, l'humidificateur est déjà intégré. Attention, l'humidificateur n'aura aucune incidence sur l'efficacité de votre traitement, mais il améliorera nettement votre confort et vous permettra de mieux le supporter.

 

7/ Doit-on régulièrement retirer l'eau de l'humidificateur ?

Oui, pour des raisons d'hygiène, il est très fortement conseillé de vider l'eau de votre humidificateur tous les matins et de la renouveler avant réutilisation de la machine.

 

8/ Je vais bientôt prendre l'avion, faut-il faire des démarches auprès du prestataire ? Est-ce que je peux mettre la machine dans la soute à bagages ? Faut-il que je la garde en bagage à main ?

Pour prendre l'avion avec votre machine (PPC), que ce soit vers la France, l'Europe ou l'international, nous vous conseillons de vous procurer une attestation de douane auprès du prestataire de votre machine (et non auprès de votre médecin). Celle-ci est valable un an. Il est conseillé de renouveler ce document tous les ans et de vous le procurer en anglais et en français.

Il est aussi fortement conseillé de prendre la machine dans votre bagage à main. Il n'y a aucune obligation, mais dans la mesure où votre machine est fragile (et qu'elle ne vous appartient pas puisque vous la louez) mais aussi que les bagages risquent d'être bousculés dans la soute de l'avion, il est préférable que vous la gardiez avec vous durant votre voyage.

Bien vivre avec

Apnées du sommeil et hygiène de vie 

Le diagnostic d’une apnée du sommeil est un moment particulier pour corriger vos comportements alimentaires et physiques. On parlera d’équilibre alimentaire (et non de régime) et d’activité physique (et non de sport).

Obésité et apnées du sommeil entretiennent des liens étroits

En cas de surpoids, les apnées du sommeil peuvent être aggravées. En effet, la graisse s’installe, non seulement dans tout le corps, mais aussi dans le cou, la gorge et dans la langue. Cela épaissit les tissus et bloque le passage de l’air pendant le sommeil.

L’importance de l’hygiène alimentaire dans le traitement de l’apnée du sommeil.

L’équilibre alimentaire correspond à une alimentation saine et équilibrée.

Adopter des bonnes habitudes alimentaires permet aussi, non pas de faire disparaître, mais d’améliorer sensiblement vos symptômes. En effet, avec la perte de poids, les tissus au fond de la gorge deviennent moins épais, libérant le passage de l’air.

Veillez à associer vos nouvelles mesures d’hygiène alimentaire à une activité physique régulière. Il est recommandé d'avoir au moins 30 minutes d'exercice par jour.

L’activité physique est tout ce qui permet de bouger. Cela peut être des choses simples : privilégier les escaliers aux ascenseurs, faire ses courses à pieds, se balader entre amis, jardiner, etc.

Un sport répond à des règles plus précises : natation, danse, vélo, course à pieds, etc.

Choisissez une activité physique ou un sport adapté et pratiquez la (le) régulièrement (au mieux tous les jours) !

Ces mesures ne sont pas seulement utiles pour maîtriser votre poids. Elles permettent aussi d'améliorer la qualité de votre sommeil ainsi que de réduire le risque de maladies cardiovasculaires ou encore de diabète.

 

Si je perds du poids, vais-je pouvoir me passer de la machine ?

Nos actions

Nos actions

Alliance Apnées du Sommeil participe à des manifestations régionales et nationales afin de communiquer, informer et sensibiliser les personnes concernées par l'apnée du sommeil et leur entourage, les professionnels de santé, les pouvoirs publics ainsi que le grand public. Alliance Apnées du Sommeil édite aussi des brochures disponibles sur simple demande, par mail ou téléphone.

Journée nationale du Sommeil 2016
Consulter la liste des actions 

A l’occasion de la Journée du Sommeil® du 18 mars 2016, Alliance Apnées du Sommeil organise une série de conférences et d'actions afin de d'informer et sensibiliser le plus grand nombre sur les apnées du sommeil. Cette année le thème retenu est « sommeil et nouvelles technologies ». Une attention particulière sera donc consacrée aux liens entre l’apnée du sommeil et les nouvelles technologies. Télémédecine, applications mobiles, objets connectés etc. : ces nouveaux outils sont en plein déploiement dans le domaine de la santé. Un grand travail d’information et de sensibilisation est nécessaire afin de faire connaître leurs apports dans la prise en charge de l’apnée du sommeil, savoir comment et lesquels utiliser. Pour recevoir le numéro spécial de la newsletter sur ce sujet et/ou vous y abonner : écrivez-nous à contact@allianceapnees.org

 

Journée d'automne 2015 de l'apnée du sommeil.
Voir la liste des évènements 

 

Journée Nationale du Sommeil 2015

La journée Nationale du Sommeil est une action de sensibilisation du grand public aux troubles du sommeil et à leur prise en charge.

Cette année la Journée du Sommeil aura lieu le 27 mars 2015. Le thème retenu cette année par les organisateurs de cette journée est « sommeil et nutrition ».

  • Dans le cadre de cette journée, Alliance Apnées du Sommeil soutient des actions organisées par des médecins (pneumologues, généralistes…) dans toute la France autour de la thématique « Apnées du sommeil et nutrition » (conférences, réunions de patients, diffusion de documentation, etc.). Pour connaître la liste de ces actions...                                                                

 Participation à des congrès

Ces participations sont l’occasion de communiquer autour de l’apnée du sommeil et de sensibiliser les médecins (pneumologues, pédiatres etc.) au dépistage et à la prise en charge de l’apnée du sommeil.

Alliance Apnées a participé :

- Au 4ème Congrès international CardioSleep à Paris les 10, 11 avril 2015.

-  Au 19ème Congrès de pneumologie de langue française (CPLF) à Lille les 30, 31 janvier et 1er février 2015.

-  Au 10ème Congrès Francophone Pédiatrique de Pneumologie et d'Allergologie (CFP2A) à Paris les 14 et 15 novembre 2014.

-  Aux 6ème Journées Pratiques Respiration Sommeil (JPRS) des 19 & 20 septembre 2014 à Montpellier.

COPY TO CLIPBOARD SELECT ALL

Documents

La Lettre d'Alliance Apnées du Sommeil

Newsletter

Abonnez-vous via le formulaire de contact !

Ou en envoyant un mail à : contact@allianceapnees.org

n°1 : Coeur et apnées du sommeil (09/2015)

n°2 : Apnées du sommeil : les enfants aussi ! (10/2015)

n°3 : Diabète et apnées du sommeil (11/2015)

n°4 : Les traitements complémentaires (12/2015)

n°5 : Apnées du sommeil et activité physique (01/2016)

n°6 : Les masques : comment choisir le bon ? (02/2016)

n°7 : Les nouvelles technologies : quels bénéfices ? (03/2016)

La Lettre d'Alliance Apnées du Sommeil n°1
Septembre 2015                      

Le coin de la science : coeur et apnées du sommeil

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?
Qui sommes-nous ? Les missions et les actions d’Alliance Apnées du Sommeil.

Voyages, vacances et apnées du sommeil

Tous les trucs et astuces pour se déplacer et voyager avec sa machine à pression positive continue (PPC) en toute sérénité !

 

Apnées du sommeil et nutrition

Une bonne hygiène de vie est essentielle dans le traitement de l’apnée du sommeil.

  • Obésité : facteur de risque majeur de l’apnée du sommeil
  • Importance de l’hygiène alimentaire et physique dans le traitement de l’apnée du sommeil (équilibre alimentaire et activité physique)
  • Conseils pratiques / Trucs et astuces
 

La carte du patient qui fait de l’apnée du sommeil

Cette carte en trois volets se présente sous format carte de crédit (s’insère parfaitement dans le portefeuille !)

Elle permet d’avoir toutes les données concernant le traitement par PPC à portée de main. C’est aussi un document essentiel à avoir lors de déplacements car elle sert de certificat médical et de certificat de douane.

Elle doit être remplie à la fois par la personne concernée, le médecin prescripteur et la société prestataire de santé à domicile.

 

Vous souhaitez recevoir gratuitement notre documentation ?

Contactez-nous au 01 41 31 61 60 !

Nous contacter

Attention : les réponses d' Alliance Apnées du Sommeil ne peuvent remplacer une consultation médicale. Seul votre médecin peut établir un diagnostic, vous proposer un traitement et assurer un suivi de votre maladie

Alliance Apnées du Sommeil

66 rue de Tilleuls
92100 Boulogne

Tel : 01 41 31 61 60
Fax : 01 41 31 61 61